Mots-clefs

, , , , ,

Ce soir, dans le bus qui n’avançait pas, une femme âgée a proposé sa place à une jeune femme enceinte, qui a refusé, tandis que les autres voyageurs , jeunes pour la plupart, ne bronchaient pas.

Ce soir, sur le chemin qui te mène du bus au RER, tu as failli te faire rentrer dedans par une mère à poussette dont le gamin jouait avec un téléphone portable.

Ce soir le quai était bondé mais tu as trouvé une place assise dans le train et tant mieux parce que tu avais une envie urgente et irrépressible d’écrire ce Transports en commun mon amour et que c’est moins facile debout.

Ce soir tu es dans ce wagon qui bruisse de conversations et de pages de magazines qu’on tourne. Tu penses au dernier Mauvignier qui a fait de la figuration dans ton sac aujourd’hui et à ton sac toujours trop lourd malgré tes tentatives pour l’alléger. Les voyageurs descendent, la rame se vide peu à peu, tu prends tes aises, jambes croisées.

Ce soir tu finiras d’écrire quand le train entrera dans ta gare. Game over.

Publicités