Mots-clefs

, , ,

C’est une soirée entre jeunes, en banlieue, à l’époque où tu vis encore à Paris. Tu as quoi, dix-neuf ans, les soirées à l’époque c’est whisky-coca puis du mauvais vin et quelques trucs à grignoter. Tu es jeune et tu ne sais pas encore qu’il ne faut jamais boire l’estomac vide. Résultat des courses une cuite mémorable et chanter à tue-tête avec une autre fille – ivre aussi – Let’s dance et tellement danser en sortant de l’appart des copains que manquer de renverser la bibliothèque dans l’entrée et s’attirer les foudres des potes un peu coincés – n’avaient pas du acheter l’album de Bowie.

La même année voir Furyo, en oublier la plus grande partie sauf cette scène où Bowie se fait enterrer dans le sable sous un soleil brûlant juste sa tête qui dépasse.

Ce clip où il roule nu dans le sable avec sa Chinese Girl.

La fille et moi on nous raménera en voiture à Paris et on continuera à chanter Let’s dance à l’arrière. C’était la jeunesse. C’était ta dernière cuite. C’était beau, oui.

Publicités