Tes yeux émeraude brillent dans le vide que tu laisses, ta fourrure douce et chaude réchauffe encore ma main.
Tu as fait le saut de l’ange, te prenant pour le tigre que je te soupçonnais d’être dans les rêves qui te faisaient tressaillir sur mes genoux, ton petit corps tout agité de soubresauts.
807 fois j’aimerais refaire le chemin en arrière pour te serrer contre moi.

Publicités