Ça y est je suis arrivée au ciné, il est 15 h 55, je vérifie sur mon portable, faudrait pas que ça vire à l’obsession cette manie de regarder l’heure, bref , il est 15 h 55 en tout cas, le film commence à 16 h 30, je vais vérifier dans l’Officiel  ben non que je suis bête c’est marqué là en face de moi ,oui, c’est ça 16 h 30.

Bon. On se calme.

Je suis en avance. Par contre lui je parie qu’il va encore être en retard et moi je l’ai prévenu qu’il soit arrivé ou pas j’irai voir le film. Non mais, je vais pas me laisser faire cette fois j’en ai marre de toujours me faire avoir par les mecs. Quelle heure il est ? 16 h 05. On avait dit 16 h. D’accord, 5 mn c’est pas grand-chose mais quand même il exagère hein. Est-ce que mon portable est allumé ? Oui.

Bon.

Il faudrait que j’arrête de tout vérifier comme ça, ça devient une manie. On dirait une petite vieille. Je suis peut-être dingue. Ou pas .

Bon.

Et si je l’appelais pour savoir où il est ? Non. J’appelle pas .

J’ai dit que j’appellerai pas.

Puis d’abord c’est quoi ce film pourquoi c’est toujours lui qui choisit les films d’abord il choisit les films puis après il vient pas. L’affiche est trop moche en tout cas ça me plaît pas.

Ça me rappelle que je sais pas comment lui dire que j’aime pas le tableau qu’il m’a offert.

J’accrocherai jamais ça chez moi. Ça me fiche la trouille, puis ces couleurs ça me donne envie de vomir. Je pourrais renverser un truc dessus genre je l’ai pas fait  exprès, ou bien faire un trou dedans je dirai que c’est un accident avec le marteau puisqu’il était pas là pour me l’accrocher au mur son foutu tableau, il est jamais là de toute façon.

J’aurais du le prendre avec moi tiens, je lui aurais balancé sa croûte à travers la tête pour lui apprendre à me faire poireauter toute seule dans le froid .

J’ai envie de lui envoyer un SMS. Je m’ennuie.

Fait pas beau puis c’est moche ici y a rien à voir à part les têtes d’abrutis de ceux qui attendent comme moi.

16 h 10. C’est tout ? j’ai l’impression d’être là depuis trois  heures , remarque avec toutes les fois que je l’ai attendu j’aurais de quoi faire le tour du cadran, à l’aise. Puis qu’est ce que je fous avec ce mec d’abord ? Je sais même pas s’il me plaît.

Il plaît pas à mes copines d’ailleurs ni à mes parents, ni à personne. Même à moi il me plaît pas tant que ça. Je devrais partir et le laisser attendre pour une fois. Il en ferait une tête ! Tant que j’y suis je pourrais en profiter pour le quitter tout court.

Ah , mon portable ! Ah non c’est pas le mien.

C’est la même musique de nase pourtant je voudrais bien en changer mais c’est lui qui me l’a installée et j’arrive pas à l’enlever. Moi ce que j’aime c’est les chansons d’amour, bien romantiques, alors le hard rock c’est pas trop mon truc. Ça et les films d’action, au secours ! Mais pourquoi est ce que je reste là à l’attendre alors que j’ai qu’une envie c’est de m’en aller ? J’ai jamais été forte pour les ruptures, ça me fatigue toutes ces explications à donner et les « on restera copains hein, tu m’en veux pas ? ».

Mais quand même. 16 h 20.Je boue. Je vais éclater, toutes sirènes hurlantes à l’intérieur. Je dois être toute rouge, d’ailleurs les gens me regardent bizarrement, voilà que je deviens parano maintenant ,manquait plus que ça !

16 h 25.Cinq minutes. J’attends encore cinq minutes et je m’en vais. Définitivement. Partie. Envolée. Evaporée. Besoin d’air…

Pourquoi, pourquoi je peux pas lui dire lui dire en face et si je lui envoyais un SMS…SMS…SMS…Je te quitte, je te laisse, plus de laisse…Partie sans laisser d’adresse…

16 h 30. Début du film. Début de la fin. Je vais me casser. Je me casse. Je me tire ailleurs. J’explose le portable, plus de portable, plus d’heure, plus de musique, plus de numéro, plus de fil à la patte.

Enfin libre !

Je suis libre !

Je vais vivre !

Publicités